KPALIMÉ

Bien que l'association « La Danse des Papillons - TOGO » réalise ses actions dans le village de Kpimé Dzokoto, le siège social de l’association se trouve à Kpalimé, à 120 km au nord-ouest de Lomé, proche de la frontière du Ghana, dans la région du Kloto.

La région du Kloto se caractérise par ses forêts tropicales, ses cascades et ses nombreuses villes et villages de montagne.

Son chef lieu est la ville d’Atakpamé, dite la ville aux sept collines, à 100 km au nord de Kpalimé.

Kpalimé est la deuxième ville importante du Kloto. La population de sa commune (regroupant de nombreux villages alentours) est estimée à 120.000 habitants. Étant située au sud du pays, son ethnie majoritaire est Ewé, mais comme dans toute ville africaine, le brassage ethnique y est important ; ainsi musulmans, chrétiens et animistes y vivent en harmonie.

Plusieurs grands quartiers la composent. Celui ou est basée l’association se nomme Kpégolonou.

C’est un quartier populaire au nord de la ville, en bordure de la chaine montagneuse de l’Atakora.

Le siège sociale de l’association, faute de moyen, se trouve dans l’enceinte de la maison personnelle du président.

A terme, nous y projetons d’y construire un local servant à la fois de bureau, lieu de stockage, mais aussi de cuisine.

Pourquoi une cuisine au siège social d’une association fondée sur l’agroécologie, la permaculture et la protection de l’environnement ?

Le lien peut paraitre étrange, mais est pourtant évident à nos yeux : l’objectif général de l’association étant de sensibiliser les populations, nous nous devons de passer par des moyens directs et nous touchants tous.

Concrètement le projet vise à produire avec les habitants du quartier, plus particulièrement les enfants, un potager associatif écologique et durable.

Nous disposons pour cela d’une petite parcelle de terrain.

Dans le même esprit que  le projet de jardin communautaire à Kpimé Dzokoto, l’association se propose d’initier les enfants de Kpalimé à la permaculture par la création de leur propre carré potager écoresponsable. Du défrichage de la parcelle, à la préparation des compostes, à l’aménagement de la terre, en passant par les pépinières, les semis, le repiquage, l’arrosage, le sarclage, et jusqu'aux récoltes des produits. Tout sera établi de manière commune.

 

C’est ensuite que la cuisine entre en jeu.

Afin de diversifier les activités, sensibiliser par tout les moyens à la protection de notre environnement, et de toucher un maximum de personnes, le siège social de l’association se veut être, en plus d’un simple bureau, un lieu d’échanges, de débats et de partage.

Un espace convivial sera mis en place à l’extérieur, afin d’accueillir toute personne intéressée. Un réfrigérateur, une cuisinière à gaz et quelques plans de travail à l’intérieur.

Le tout permettant de transformer les produits du potager en quelque chose de concret pour tous : une assiette bien remplie prête à être partagée !

De là, chacun pourra goûter à notre travail, savourer le naturel, et nous l’espérons prendre conscience que la terre demeure notre nourrice, que l’on se doit de protéger.